+
-
Cet article appartient au dossier :

Contre le fichier positif

« Le fichier positif n’est pas une réponse au surendettement des ménages »

La majorité des banques voient le fichier positif d’un œil négatif et BNP Paribas mène la fronde des opposants. Martine Boccara, représentante de sa direction juridique, explique pourquoi la banque considère ce fichier inopérant.

BNP Paribas reste opposée au fichier positif tel que devrait le prévoir le projet de loi de réforme du crédit à la consommation. Pourquoi​​ ?Comme le montre l’enquête typologique de la Banque de France [1] relative au surendettement, cette situation est principalement provoquée par un accident de la vie, par exemple un divorce ou une perte d’emploi. Ce qui signifie que la part du surendettement due à recours excessif au crédit est faible. Par ailleurs, le fichier positif ou le registre national des crédits aux particuliers ne listera que les dettes issues du crédit et ne sera pas ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

L'auteur

  • Boccara
    • Juriste, Direction des affaires juridiques
      Groupe BNP Paribas

Sommaire du dossier

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet