+
-

Risque de crédit : la réforme de Bâle : les bons élèves ne sont pas encorte récompensés

Les problèmes de calibrage du nouvel accord de Bâle ne doivent pas remettre en cause l'utilité des modèles internes de risque de crédit. (Article réalisé dans le cadre des chroniques du Risk Management avec PricewaterhouseCoopers).

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Articles du(des) même(s) auteur(s)