+
-

PRÉFÉRENCES INDIVIDUELLES: Disparités du patrimoine et typologie des épargnants (1)

La constitution du patrimoine des particuliers obéit non seulement aux variables les plus classiques (revenu, âge, niveau social ou héritage), mais aussi à des préférences individuelles : attitude à l'égard du risque (prudence), préférence temporelle, impatience à court terme, altruisme familial? Le croisement de ces dernières permet de construire une typologie des épargnants.

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Cet article est extrait de
Revue Banque n°676

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)