+
-

"La loi de sécurité financière n'est plus intelligible"

Philippe Auberger prône une loi allégée sur la sécurité financière, laissant une plus large place à l'autorégulation. Sa conviction s'appuie sur les actions menées dans ce domaine au sein de la Caisse des dépôts et consignations. En tout état de cause, la loi ne devrait pas être votée avant la fin de l'année.

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Cet article est extrait de
Revue Banque n°648

Séminaires

Articles du(des) même(s) auteur(s)